Actualités

7 questions à Mathieu Stoltz, Directeur de la construction

Mathieu Stoltz
Directeur de la construction

 

Quelle est ta fonction au sein du projet ?

Je suis le directeur de la construction du Parc éolien en mer du Calvados ; c’est-à-dire que j’ai la charge de la réalisation des études, des achats, de la construction à terre, de la construction en mer et de la mise en service du parc.

Je suis aidé pour cela par des responsables de lots (fondations, turbines, câbles) et responsables de disciplines (sécurité, qualité, ingénierie, contrats, construction en mer, mise en service).

Quel a été ton parcours pour arriver à ce poste ?

Avant de prendre ces fonctions, j’ai travaillé sur des projets pétroliers et gaziers de toutes tailles pendant 25 ans en tant qu’ingénieur technique ou chef de projet. J’ai eu la chance d’intégrer des équipes dans les centres opérationnels ou chantiers de construction en France, en Belgique, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie du Sud-est. Fort de cette expérience, j’ai ensuite intégré les équipes du Parc éolien en mer du Calvados car je souhaitais travailler sur un projet porteur de sens pour l’environnement. Je me sens particulièrement concerné car j’habite le Calvados. Je peux ainsi suivre de près un chantier réellement dimensionnant pour le territoire.

Quelles qualités faut-il pour occuper ton poste ?

Il faut développer l’esprit d’équipe, savoir fixer un cap et prendre des décisions. Il est aussi clé de savoir organiser l’autonomie des équipes, tout en s’assurant de la cohérence de l’ensemble.

A quoi ressemble une journée type ?

Ma journée type se déroule soit dans nos bureaux à la Défense, soit le plus souvent dans notre base d’exploitation et de maintenance à Ouistreham, depuis laquelle nous pilotons toutes les opérations en mer.

C’est une alternance de réunions récurrentes ou spécifiques, discussions spontanées avec les équipes et travail personnel. Je m’assure, par exemple, du fonctionnement de la gouvernance du projet, c’est-à-dire que les équipes progressent sur les sujets prioritaires du projet de manière optimale.

Je prends des décisions, je valide la gestion de risques, je gère des changements ; je m’assure également de la tenue des jalons de réalisation du projet tel que défini dans notre planning (par exemple l’installation du poste électrique en mer).

Il m’arrive également de visiter les usines de fabrication des composants du parc ou navire d’installation.

Enfin, j’interviens, à la demande de mes équipes, auprès de nos partenaires industriels pour porter notre stratégie d’exécution, protéger les intérêts du projet et lever d’éventuels différents.

Quel rôle vas-tu jouer dans les mois de construction à venir ?

Je vais m’assurer de l’installation en mer des fondations des éoliennes suivant les exigences de sécurité, qualité et planning que nous nous sommes fixées. Je vais aussi me projeter sur la préparation des opérations en mer prévues en 2025, c’est à dire le raccordement électrique des fondations au poste électrique et l’installation des éoliennes.

Enfin, je vais préparer la remise des clés du parc éolien aux équipes d’Exploitation et de Maintenance d’EDF Renouvelables, en charge de l’exploitation du parc pendant 25 ans.

Qu’est-ce qui te donne satisfaction dans le poste que tu occupes ?

Ce qui me satisfait le plus, c’est l’idée de construire de A à Z collectivement un parc éolien en mer, qui fournira à mon département d’appartenance – le Calvados- de l’électricité décarbonée à 9 habitants sur 10.

Je veux créer at animer une gouvernance de projet qui permet de tenir nos objectifs et à chacun de s’épanouir professionnellement.

J’ai aussi à cœur d’améliorer les pratiques d’exécution de projets tant sur le plan des outils, méthodes et dimension humaine pour optimiser l’exécution des prochains parcs éoliens en mer.

Enfin, il me semble important de partager à l’ensemble des partenaires industriels et interlocuteurs locaux la passion de contribuer à l’effort de transition énergétique en cours de notre pays.

Quelles sont tes passions ? Ton livre, chanson, film préféré ?

Je suis un passionné de sport nautiques, en particulier le kitesurf que je pratique toute l’année sur la côte normande, quand les conditions de vent le permettent.

J’ai également pratiqué pendant plus de 20 ans le hockey sur gazon.

Je pense que le plaisir de la pratique de ce sport collectif à haut niveau et mon attrait pour la mer ont largement influencé mon orientation professionnelle dans la gestion de projets industriels, si possible en mer.