Travaux à terre

Calendrier de construction

 

Base de maintenance

Le port de Ouistreham abritera la base de maintenance des éoliennes. Située à proximité immédiate du parc, elle sera accessible en permanence, et bénéficiera de nouveaux pontons pour l’accueil des navires de maintenance.

Une centaine d’emplois (techniciens, marins, ingénieurs, logisticiens, …) sera mobilisée localement pendant toute la durée d’exploitation du parc, soit environ 25 ans.

Le coup d’envoi du chantier de construction de la base de maintenance a été donné en novembre 2021.

Éoliennes

Sur le quai Joannes Couvert du Havre, au sein de l’usine construite par Vinci, la fabrication des pales, nacelles et génératrices des éoliennes Siemens Gamesa Renewable Energy du parc éolien en mer du Calvados débutera en 2023. Cette activité mobilisera 750 emplois locaux.

Le site de pré-assemblage du Havre réceptionnera et stockera ensuite l’ensemble des composants pour réaliser l’assemblage des éléments des éoliennes à quai, avant leur acheminement vers la zone d’implantation et leur installation en mer par SDI, filiale du groupe DEME.

Partenaires en charge de ces composants : Siemens-Gamesa Renewable Energy et SDI, filiale du groupe DEME.

Fondations monopieux

Les éoliennes seront posées sur des fondations dites monopieux, c’est-à-dire des tubes d’acier positionnés sur les fonds marins (entre 21 et 31 m de profondeur).

Les pièces de transition, de couleur jaune vif, feront le lien entre la fondation et l’éolienne. Elles dépasseront le niveau de la mer d’environ 25 mètres et seront équipées de feux de signalisation maritimes pour garantir la sécurité en mer.

Partenaires en charge de ces composants : Saipem

Sous-station électrique

A Saint-Nazaire, l’usine des Chantiers de l’Atlantique fabrique la sous-station électrique en mer du parc. Cet ouvrage sera le point névralgique du futur système électrique. Il récoltera l’électricité produite par les 64 éoliennes et la transformera pour l’envoyer à terre via 2 câbles jusqu’au poste électrique situé à Ranville.

La sous-station électrique sera installée en mer sur une fondation dite « jacket » reposant sur 4 pieux.

Partenaires en charge de ces composants : Chantiers de l’Atlantique et DEME Group.

Câbles électriques

Les éoliennes seront raccordées à la sous-station électrique par des câbles. Ces câbles sous-marins inter-éoliens sont fabriqués par la société Prysmian dans ses usines de Montereau-Fault-Yonne (Ile-de-France) et de Gron (Bourgogne-Franche-Comté).
C’est également depuis la sous-station électrique qu’un câble rejoindra la terre pour acheminer l’électricité au poste électrique avant redistribution.

Partenaires en charge de ces composants : Prysmian Group.

Raccordement électrique par RTE

 

Les travaux de raccordement du parc éolien en mer sont sous la responsabilité de RTE.

Une liaison double à 225 000 volts sous-marine, puis souterraine permettra d’acheminer l’électricité produite par les éoliennes, depuis le poste électrique en mer, vers les zones de consommation à terre.

Pour suivre ces travaux, c’est ici.